EN CAS DE SINISTRE

sinistre

La tâche du courtier professionnel ne se limite pas à rechercher les meilleures conditions d’assurances. Lorsque « l’accident » – le sinistre -  arrive, notre maison vous offre un service personnalisé afin de vous assister dans la procédure qui devra mener à votre indemnisation et/ou à déterminer des responsabilités.

Malheureusement, si la majorité des dossiers peuvent se régler très rapidement, un certain nombre de dossiers demeurent plus délicats et nécessitent notre attention encore plus particulière (sinistre à l’étranger, nécessité de recourir à une contre-expertise, contestations, rechercher et interroger des témoins…).

La politique de Jean Crab & Ses fils est d’offrir un service complet et notre expérience en la matière est donc un atout lorsque nous négocions avec la compagnie ou l’expert chargé de fixer votre préjudice ou encore lorsque nous aidons l’avocat à argumenter votre défense.

En matière d’assurances, la publicité et le texte des conditions générales sont des éléments qui peuvent orienter un choix, mais lorsque le sinistre est arrivé, c’est généralement la capacité d’écoute de l’expert ou du gestionnaire avec lequel nous devons négocier qui sera déterminante.

Nos clients nous font confiance depuis plus de 100 ans. C’est  la meilleure preuve de l’efficacité de notre service.

Des questions ?

N’hésitez pas à nous consulter, nous vous apporterons des conseils sur mesure.

Contactez-nous

-> Si vous pensez être responsable d’un accident

Une reconnaissance de responsabilité de votre part peut amener la compagnie à contester la prise en charge du sinistre. Abstenez-vous donc de toute reconnaissance de responsabilité. Vous pouvez cependant reconnaître les faits (par exemple « j’ai cassé la table en m’y appuyant ») mais ne reconnaissez pas « être en tort ».

-> En cas de dommages touchant votre patrimoine

Il faut savoir que vous devez prendre les mesures urgentes et raisonnables afin de limiter votre préjudice, il est également recommandé de prendre des photos et de rassembler les justificatifs utiles à l’établissement de votre réclamation.

-> Délai de déclaration

D’une manière générale vous devez déclarer le sinistre dès que vous en avez connaissance, même à titre conservatoire.

En cas d’accident de voiture:

  • Vérifiez qu’un constat d’accident se trouve bien dans votre boîte à gants,
  • Il est recommandé que ce constat soit déjà préalablement complété partiellement afin de vous éviter, dans le stress qui suit l’accident, de rechercher vos papiers et ainsi de concentrer plutôt votre attention sur les mentions qui concernent l’accident lui-même,
  • Le croquis est primordial (idem pour les cases à cocher), ne vous laissez pas influencer et décrivez clairement les circonstances de l’accident (pensez à ceux qui , après vous, devront comprendre ce qui s’est passé) sans rentrer dans des détails inutiles,
  • Remplissez toujours un constat même si vous convenez de vous arranger à l’amiable avec la partie adverse, il arrive trop souvent que l’adversaire conteste, le lendemain, ce qui s’est déroulé la veille et si l’arrangement amiable intervient, il sera toujours possible de déchirer le constat (il sera cependant nécessaire qu’un document -un reçu- soit rédigé afin de pouvoir, le cas échéant, prouver cet arrangement),
  • En cas de doute ou de contestation, tentez d’identifier un témoin oculaire de l’accident et notez ses coordonnées sur le constat (sinon la validité du témoin sera contestée) ; éventuellement notez le numéro d’immatriculation d’un véhicule dont le conducteur a vu l’accident,
  • En cas de blessures ou si votre adversaire refuse de remplir le constat, appelez immédiatement la police et notez son numéro d’immatriculation avant qu’il ne tente éventuellement de commettre un délit de fuite,
  • En cas d’intervention de la police, exigez d’obtenir une copie de votre audition et surtout, notez les coordonnées des parties impliquées ainsi que les numéros d’immatriculation (il arrive d’être contraints d’attendre durant plusieurs mois des nouvelles du Parquet parce que nous ne sommes pas en mesure d’identifier la partie adverse).
En cas de blessure, demandez au médecin de vous remettre immédiatement un premier certificat décrivant vos lésions et n’oubliez pas de faire une copie de votre certificat d’incapacité avant de le remettre à votre employeur.
Si l’accident est survenu sur le chemin du travail, il est primordial de fournir les coordonnées d’un témoin oculaire.